Seignelay, son histoire

Seignelay, son histoire

Projet d'un lac de Seignelay à Ligny-le-Châtel (1952-1955)

Article paru dans l’Yonne Républicaine du 14 mai 1952

 

Un projet quelque peu effrayant

 

Monsieur POULET secrétaire du conseil général et conseiller du canton de Seignelay, signale à ses collègues qu’une étude est sur le point d’être entreprise par les ingénieurs appointés de la ville de Paris. Il s’agit d’éviter les inondations de la capitale par la création d’un gigantesque lac artificiel sur les cantons de Seignelay et de Ligny le Châtel.

 

Un barrage serait établi sur le Serein, à Beaumont et s’étendrait jusqu’à Rouvray et Venouse, 30 millions de mètres cubes d’eau seraient ainsi captés, ce qui ferait de cette pièce d’eau le plus grand lac artificiel de France.

 

Malheureusement ce projet mirifique ferait disparaître en totalité : la pyrotechnique d’Héry, l’Union textile et le Haras de Seignelay, les communes d’Hauterive et de Pontigny (l’abbaye y comprise) et le hameau des Baudières.

 

Très justement ému par la situation qui en résulterait ; M. POULET demande à ses collègues de se solidariser avec les populations du canton pour protester contre le projet envisagé.

 

 

Ce projet a fait couler beaucoup d’encre et de nombreux quotidiens en on fait la une :

 

-         Le Figaro,

-         L’Humanité,

-         Le Monde,

-         Le Miroir,

-         La Liberté de l’Yonne,

-            

 

Je vous en livre quelques extraits

 

Le miror 1953 1.jpg

Le miror 1952 p11.jpg

 

Figaro 24 12 1952 et Le Monde 24 12 1952.jpg

Le Figaro 01 avril 1953.jpgL'YR 19 mars 1953 1.jpgL'YR 19 mars 1953 2.jpgL'YR 19 mars 1953 3.jpgLettre de E. Frécault 23 12 55.jpgLettre de L. Noël 31 12 55.jpg





 

 



08/08/2019
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres