Seignelay, son histoire

Seignelay, son histoire

Un Hôpital militaire, pendant la Grande Guerre, à Seignelay !

Un hôpital militaire auxiliaire, pendant la Grande Guerre, à Seignelay !

 

 

Je viens d'acquérir une carte postale représentant l'école primaire de notre village. Rien d'extraordinaire, me direz-vous.

 

La correspondance a été écrite par un poilu. Celui-ci blessé au pied gauche est soigné dans un hôpital qu'il situe, sur la CPA, d'une croix. L'emplacement désigné correspond à l'école primaire située rue Gatelot.

 

Une recherche sur Internet, m'a appris :

 

Hôpitaux Militaires - Circonscription de la 5ème Région Militaire – Orléans

            Seignelay –Hôpital Auxiliaire n° 103 – Ecole primaire communale – 30 lits – UFF – Fonctionne du 31 octobre 1914 au ?(1)

 

            Hôpitaux auxiliaires :

Ces établissements devaient être agréés par l'autorité militaire, qui après visite des lieux, accordait ou refusait la création de ces établissements. Certains étaient prévus avant la guerre, d'autres furent créés plus tard. La fondation et la gestion appartenaient à l'une des 3 sociétés :

            S.S.B.M. (Société de Secours aux Blessés Militaires n° de 1 à 100) : Ancy le Franc, Avallon, Saint Léger Vauban "La Pierre qui Vire", Joigny, Sens.

            U.F.F. (Union des Femmes de France n° 101 à 199)  : Auxerre, Saint Florentin, Seignelay, Tonnerre, Villeneuve la Guyard, Villeneuve sur Yonne.

            A.D.F. (Association des Dames Françaises n° de 201 à 299) : Cette association n'a pas géré d'hôpitaux auxiliaires dans l'Yonne. (2)

 

L'Union des Femmes de France, compte 353 hôpitaux auxiliaires répartis sur le territoire, avec 20 000 lits et 9 749 infirmières diplômées, assistées par 18 700 aides-infirmières.

Ces femmes en blanc constituent une armée indispensable, quelquefois décriée, mais presque toujours idéalisée par les poilus blessés ou malades.

 

En février 1907, c'est trois sociétés créèrent un Comité Centrale de la Croix Rouge Française sous la présidence de la S.S.B.M. car cette dernière était la seule reconnue par le Comité International de la Croix Rouge à Genève. Chaque société gardait son autonomie de gestion.

 

 

 

(1)     Forum pages d'histoire : service santé

(2)     Les formations sanitaires de Joigny pendant la guerre de 1914 – 1918 ; Michel Worobel

 

 

 



18/12/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres