Seignelay, son histoire

Seignelay, son histoire

Chartres de 1106 Seignelay, Hauterive, Mont St Sulpice Ormoy et Gurgy

BSSY Tome I, 1886

 

UNE Sentence de Guillaume 1er, Comte de Nevers

 

De l'an 1106

 

par M. Max Quantin 


séance du 21 mars 1886 


Il existe dans un manuscrit de la Bibliothèque de l'Université de Leyde (Codex Vossius vaticanus, 41), auquel elle sert de feuille de garde, une chartre originale de l'an 1106, contenant une sentence prononcée par le comte Guillaume 1er de Nevers, dans sa cour, et assisté de ses principaux vassaux, dans un procès élevé entre Hugues, abbé de Saint-Germain d'Auxerre et Awalo seigneur de Seignelay.

 

Traduction de la chartre de 1106 (1)

 

Il s'agit dans cet acte des droits respectifs sur des parties sur les bois d'Héry, et sur leurs vassaux de Seignelay, Hauterive, Le Mont St Sulpice, Ormoy, Gurgy.

  

Sentence prononcée par Guillaume Ier, comte de Nevers dans un plaid de sa cour, sur des contestations

 

élevées entre l'abbaye de Saint-Germain d'Auxerre et Awalo seigneur de Seignelay

 

            Il est à savoir que de grandes contestations existaient entre Hugues, abbé de Saint-Germain et Awalo, seigneur de Seignelay, qui réclamait eux de nombreux procès ; mais par le protection de dieu, jugement fut rendu en présence de Guillaume, comte de Nevers, et de ses pairs, ainsi qu'il suit :

            L'abbé Hugues ……. mais l'abbé ne voulait pas le souffrir. Au contraire Awalo et son hoir le possédera ….. Awalo le possédera de droit ……..

            Le droit d'usage des habitants de Seignelay a été discuté au plaid dans la cour du comte, et il fut maintenu provisoirement tant dans la cour d'Awalo que dans celle du comte.

            Si les hommes de l'abbaye arrachent le plessis (2) qu'est dans le bois de Saint-Germain, depuis le chemin d'Héry vers Cheny (3), Awalo portera plainte à l'obédiencier ou au maire (4), et s'ils ne font pas réparation du dommage il sera ordonné que le plessis soit rétabli.

            Tant que la châtaignerie sera en garde, si quelqu'un y est trouvé commettant un délit il sera arrêté. Si quelqu'un emporte des châtaignes sans en avoir fait part du seigneur auparavant, et qu'il soit saisi hors de la châtaignerie, il amendera. Et s'il y est entré et ne soit pas pris, il rendra les châtaignes par sentence de la justice d'Awalo. Dans les trois chemins d'Héry, Awalo a droit de justice et réclamera le délinquant à l'abbé et dans la cour d'Auxerre (5). Si le jugement ordonnait jusqu'au duel, l'abbé et Awalo y assisteront.

            L'abbé n'a pas d'autres droits à Héry et sur tous les villani qui sont en la garde d'Awalo. si Awalo veut l'en priver, il se plaindra à l'obédiencier. Le droit de justice d'Awalo (6) s'exercera sur les terres de Haute-Rive, du Mont, d'Ormoy, de Gurgy …..

……. (ligne effacée) ……….

……. se partagera ; s'il n'y en a qu'un il appartiendra à celui qui le trouvera. Awalo a droit de charroy pour fortifier son château ou bâtir ses maisons, droit dû un jour à l'Avent de H.-S., pour le transport des matériaux à son chantier de bois.

            Celui qui s'exemptera de l'obligation ne sera pas amendable, mais une autre fois il sera condamné et paiera une gerbe d'amande : qui a un bœuf, paiera une gerbe, celui qui en à deux, deux gerbes, qui en a trois, trois, qui en a quatre, quatre, et celui qui a plus de quatre bœufs ne paiera pas davantage à Awalo. S'ils lui paient la redevance de bonne volonté, ce sera bien, mais s'ils refusent il ne les y contraindra pas par la violence. Si Awalo refusait aux hommes de Saint-Germain de les laisser jouir de leurs droits d'usages ; ils feraient la preuve qu'ils ont joui de ces droits, eux et leurs ancêtres, au temps des ancêtres d'Awalo.

 

 

 

(1)     La traduction de cette pièce nous a été rendue très difficile par les lacunes qui y règnent des deux cotés et au milieu. Nous avons essayé d'y suppléer, mais sans être bien assuré d'y avoir toujours réussi.

(2)     Plessis, partie de bois entourée d'une haie.

(3)     Le texte porte. Ca [ niacus ], Cheny. Ce village est le seul lieu rapproché d'Héry qui réponde à ce terme.

(4)     L'obédiencier était un officier du monastère, et le maire un agent chargé des intérêts des moines à Héry et de la police du lieu.

(5)     La cour de justice du comté.

(6)     Ces terres dépendaient du seigneur de Seignelay.

 

 



07/01/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres